FAQ

Foire aux questions

Vous avez une question
Nous vous invitons à consulter notre foire aux questions.
Si vous ne trouvez pas réponse à votre question, n’hésitez pas à nous contacter.

Questions sur les e-liquides

  • Propylène Glycol (PG) : utilisé couramment dans l’industrie pharmaceutique et agroalimentaire, il sert d’exhausteur d’arôme.​

  • Glycérine Végétale (VG) : utilisée dans l’industrie alimentaire, cosmétique et pharmaceutique, elle procure la vapeur.

Plus le taux de VG est élevé, plus la vapeur est dense.​​

  • Arômes : ils peuvent être d’origine naturelle ou alimentaire. Ils permettent de reproduire le plus fidèlement la saveur recherchée.

  • Alcool (selon les marques) : permet de fluidifier le mélange final.

  • Nicotine : apporte la dose nécessaire en nicotine pour combler la dépendance

Les e-liquides sont disponibles en différents taux de nicotine.

Les indications données ci-dessous sont des estimations.

N’hésitez pas à ajuster votre dosage de nicotine si vous sentez que le taux que vous utilisez actuellement est trop faible (sensation de manque).

Au contraire, mal de tête, palpitations, nausée…peuvent être le signe d’une consommation trop élevée de nicotine. Nous vous conseillons de tester un taux inférieur.

(Si l’un de ces symptômes persiste, n’hésitez pas à consulter un professionnel de santé)

  • 0 mg/ml : pour le geste, pour ceux n’ayant plus besoin de nicotine.
  • 3 mg/ml : pour les fumeurs occasionnels et d’ultra light.
  • 6 mg/ml : pour une consommation de moins de 10 cigarettes/jour.
  • 10 mg/ml : pour une consommation de 10 à 20 cigarettes/jour.
  • 15 mg/ml :  pour une consommation de plus de 20 cigarettes/jour.
  • 18 mg/ml : pour les gros fumeurs de plus de 30 cigarettes/jour.

​A savoir : le taux de nicotine qui était inscrit sur les paquets de cigarettes, correspond à la valeur de nicotine inhalée par cigarettes. Le taux de nicotine des e-liquides est indiqué en miligramme par mililitre. 

Les e-liquides contiennent du Propylène Glycol (PG) et de la Glycérine végétale (VG).

Le premier chiffre indique toujours le taux de propylène glycol, le second celui de glycérine végétale.

Par exemple, pour un e-liquide avec un taux de 70/30 il faudra comprendre qu’il contient 70% de Propylène Glycol et 30% de Glycérine végétale.

Un liquide en 20/80 contient 20% de Propylène Glycol et 80% de Glycérine Végétale.

À savoir : un produit qui contient plus de PG sera plus liquide. Au contraire plus le taux de VG est élevé, plus le liquide sera épais.

Tout dépend du vapoteur, du ressenti recherché, du matériel utilisé…

Si vous souhaitez favoriser le « hit » (contraction au passage de la vapeur en gorge), il faudra prendre un taux de PG supérieur (type 70/30, 80/20). 

Au contraire si vous souhaitez adoucir cette sensation en gorge il faudra favoriser un e-liquide contenant moins de Propylène Glycol.

  • 100% PG : un hit très fort en gorge, très peu de vapeur

  • 70/30 : une production de vapeur plus importante et un bon ressenti en gorge

  • 60/40 : encore plus de vapeur, mais un hit plus léger

  • 50/50le bon compromis pour une bonne production de vapeur et un ressenti doux en gorge

  • 40/60 : hit très doux, mais vapeur plus dense

  • 30/70 : vapeur dense, ressenti très léger en gorge

  • 20/80 : très bonne production de vapeur pour un hit minimum

  • 100% VG : gros nuages en vue, hit presque inexistant

À savoir : la Glycérine végétale a tendance à donner un goût sucré au e-liquide. Elle favorise aussi le rendu vapeur, mais risque d’encrasser plus rapidement la résistance. Les e-liquides contenant plus de VG sont généralement plus adaptés aux atomiseurs sub-ohm.

Non, il est important de savoir que le propylène glycol à tendance à rendre le e-liquide plus fluide.

Au contraire la glycérine végétale va le rendre plus visqueux, ce qui aura tendance à encrasser plus rapidement la mèche sur certains appareils. 

Les atomiseurs sub-ohm sont généralement plus adaptés à des e-liquides contenant plus de glycérine végétale.

Les e-liquides avec une proportion importante de propylène glycol sont trop fluide pour certains atomiseurs (risques de fuites ou encore de liquide qui arrive plus facilement en bouche).

Au contraire un e-liquide contenant plus de glycérine végétale aura tendance à encrasser plus rapidement la résistance de certains clearomiseurs n’étant pas adaptés à des e-liquides contenant un taux de VG supérieur, voir même de provoquer « dry hit » (goût de brûlé).

Le PG et la VG contenus dans le e-liquide peuvent entraîner un assèchement des muqueuses. Il est important de bien s’hydrater.

Pour les vapoteurs qui sont intolérants au propylène glycol (sensation d’assèchement des muqueuses, gencives, gorge…), il existe des e-liquides sans PG. La gamme Végétol propose des e-liquides sans propylène glycol.

Les fabricants ont pour obligation d’inscrire la DLUO (date limite d’utilisation optimale) sur le flacon.

La DLUO est différente de la DLC (date limite de consommation).

La date indiquée sur les flacons de e-liquide est une DLUO, c’est à dire qu’il n’y a aucun risque pour la santé si le produit est utilisé alors que la date indiquée est dépassée.

Vous pouvez vapoter un e-liquide dont la DLUO est dépassée. Le produit reste tout à fait consommable, mais il risque de perdre en qualités gustatives et son apparence peut être légèrement modifiée.

Si vous avez un goût de brûlé, c’est qu’il est temps de changer la résistance de votre clearomiseur.

Les résistances se changent en moyenne tous les 15 jours à 3 semaines. Cependant la durée de vie de la résistance pourra être plus courte ou au contraire plus longue, selon le e-liquide utilisé, la puissance de votre matériel et également votre façon de vapoter.

Nous vous conseillons d’éviter de prendre plusieurs bouffées très rapprochées, car le coton va sécher et si vous ne laissez pas le temps au e-liquide d’imbiber le coton, vous aurez un goût de brûlé.

Pensez à bien imbiber le coton de la résistance à chaque fois que vous installez une résistance neuve, et patientez ensuite une dizaine de minutes le temps que le liquide imbibe correctement le coton. Sans cette amorce vous risquez d’avoir immédiatement un goût de brûlé désagréable.

Vérifiez que la puissance de votre matériel est adapté à la résistance installée.

Évitez de vapoter lorsqu’il y a peu ou plus de e-liquide dans le réservoir.

Si votre e-liquide fuit sur votre batterie (généralement par l’airflow), cela peut venir de plusieurs choses :

La résistance est arrivée en fin de vie, il est temps de la changer.
La résistance est mal visée (ou le clearomiseur).
Vérifier les joints du clearomiseur (les changer si ils sont abîmés).
Vérifier que la puissance de la batterie n’est pas trop basse, par rapport à la résistance utilisée.
Le e-liquide utilisé est peut être trop liquide. Essayer un e-liquide contenant moins de propylène glycol et plus de glycérine végétale (plus épais).
Ne pas tirer trop fort et suffisament longtemps pour bien vaporiser le e-liquide.

​Si après toutes ces vérifications le problème persiste, n’hésitez pas à vous rendre en boutique avec votre matériel.

Le DIY (Do It Yourself)

DO IT YOURSELF

Le DIY consiste à « fabriquer » son propre e-liquide, en choisissant une base PG/VG (nicotinée ou non grâce à l’ajout de boosters), ainsi que des arômes.

Plus le taux de Glycérine Végétale (VG) est élevé, plus votre e-liquide produira de la vapeur.

A l’inverse, une concentration de Propylène Glycol importante aura pour effet de diminuer le volume de vapeur, mais la restitution des saveurs sera meilleure.

DE QUOI AI-JE BESOIN ?

  • Base PG/VG : la base (sans nicotine) est un e-liquide «neutre». Elle est composée de Propylène Glycol et/ou de Glycérine végétale. ⇒ Ici
  • Booster de nicotine : La nicotine sous forme de booster en flacon de 10 ml, il suffit d’ajouter les boosters nicotinés à la base PG/VG. ⇒ Ici
  • Arômes : ils permettent de choisir votre saveur, il en existe pour tous les goûts : fruits, classique, gourmands, mentholés, boissons… ⇒ Ici
  • Additifs : ils servent à apporter une touche en plus à votre préparation, (optionnels dans la préparation des e-liquides). ⇒ Ici

LA BASE

La base du DIY est un e-liquide « neutre » (sans goût) , vendu sans nicotine, dans laquelle il vous suffit de rajouter des arômes (5% à 20% de votre mélange).

Une bonne base se différencie d’une autre grâce à sa neutralité, elle ne doit pas affecter le rendu de vos arômes.

Comment choisir sa base :

  • 100% Glycérine végétale (VG) : pour les amateurs de gros nuages ! La vapeur est douce, le hit est maîtrisé, on peut lui trouver une petite note sucrée.
    La base 100% VG est épaisse, elle aura tendance à encrasser plus rapidement votre clearomiseur/atomiseur.
  • 100% Propylène Glycol (PG) : les arômes avant tout ! Cette base est la meilleure conductrice d’arôme, elle favorise aussi un hit prononcé, mais n’apportera que peu de vapeur.
    Elle est très liquide, parfois source de fuites sur votre système. Le PG déshydrate, il est conseillé de bien s’hydrater.
  • 70% PG – 30%VG (70/30) : Souvent utilisé pour les e-liquides saveur classic. L’objectif est d’apporter à une base 100% PG un peu de douceur et une meilleure vapeur.
  • 50% PG – 50%VG (50/50) : un excellent compromis, une base à la fois conductrice d’arôme et généreuse en vapeur, tout en étant relativement douce.
  • 30% PG – 70 VG (30/70) : un excellent rendu vapeur, avec des arômes et un hit plus prononcé qu’une base en 100 % VG.

LES BOOSTERS DE NICOTINE

Sous forme de flacon de 10 ml le booster est une base PG/VG contenant 20 mg/ml de nicotine.

Il permet d’ajouter de la nicotine à la base.

LES ARÔMES

L’arôme est le composant essentiel du DIY, chacun dispose de son propre palais.

Avoir la possibilité de doser précisément sa recette est pour certains un avantage.

Il est possible de les consommer directement dans une base, ou de les mélanger entre eux.

Chaque e-liquide a besoin d’un temps de maturation, c’est pourquoi suivant les arômes sélectionnés, il faudra compter entre 48h et 20 jours avant de les déguster.

L’arôme peut aussi jouer un rôle d’additif dans le e-liquide que vous aimez déjà, c’est tout simplement une combinaison infinie de saveurs.

LES ADDITIFS

L’additif DIY ne s’utilise pas seul, c’est un complément de votre recette, il vous faut ajouter seulement quelques gouttes en fonction de vos attentes. Les additifs sont facultatifs.

Vendu le plus généralement dans un flacon de 10ml, l’additif ne représentara jamais plus de 3% de votre mélange final.

  • Ethyl Malthol : c’est un exhausteur de goût, il sert à arrondir les arômes.
    Il va ajouter une note sucrée à votre préparation. Dosé plus fortement, il apportera une saveur de type barbe à papa.

Exemple : si vous le mélangez avec de la banane, vous obtiendrez une saveur « bonbon banane ».
En association avec une préparation tabac, il aide à modifier un côté trop sec.

  • Ethyl Vanilline : apporte un léger goût vanillé à votre préparation.
    Permet d’adoucir sans altérer le goût (fine note surcrée).
  • Koolada : ajoute de la fraîcheur à votre recette, sans pour autant donner une saveur mentholée (goût neutre).
  • Sweetner : Permet de sucrer vos préparations. Note de type sucre roux.
  • Menthol : ajoute une note de fraîcheur mentholée.
  • Acide citrique : permet d’apporter une touche acide à vos préparations.
  • Acetyl Pyrazine : apporte une note fumée, de type noisette grillées.

LA MATURATION

La maturation est une étape incontournable, c’est la période qui correspond au développement des saveurs dans la préparation.

En effet l’arôme ne s’exprime pas immédiatement, il faut compter environ :

  • 15 jours minimum voir plusieurs semaines pour les arômes de type classic et certains arômes gourmands.
  • 48h minimum pour les autres arômes.

Le temps de maturation diffère suivant la base utilisée.

Plus le taux de glycérine végétale est important plus le temps de maturation est long.

Une fois la phase de maturation terminée, votre e-liquide est prêt à être goûté.

Si vous trouvez le rendu des saveurs trop léger vous pouvez ajouter quelques gouttes d’arômes et laisser reposer minimum 48 h. À l’inverse si il est trop fort vous pouvez le diluer en ajoutant de la base.

CONSERVATION

Nous vous recommandons de stocker vos bases, arômes et préparations dans un endroit frais et sec (entre 4 et 16°C), à l’abris de la lumière et hors de portée des enfants.

LE MATÉRIEL

Pour vos préparations nous vous recommandons :

  • Seringue de 10 à 30 ml/pipette graduée, pour doser les bases et arômes.
  • Des flacons en plastique ou en verre (10 ml/50 ml…) pour vos préparations.
  • Des gants et des lunettes de protection.

LA PRÉPARATION

Avant toute manipulation :

Il faut savoir que la nicotine est un produit dangereux, même diluée, qu’il faut manipuler avec beaucoup de précaution.

Se laver les mains avant et après la manipulation de nicotine.
Éviter les contacts avec la peau et les yeux.
Porter des gants et des lunettes de protection.

Les arômes ne doivent jamais être utilisés seuls. Ils doivent toujours être mélangés en faible quantité dans une base.

Si vous vous sentez nauséeux, si vous ingérez l’un de ces produits, contactez immédiatement votre médecin traitant ou les urgences.

Si l’un de ces produits entrent en contact avec vos yeux, rincez abondamment à l’eau claire et contactez votre médecin ou les urgences.

Enfin, gardez et manipulez ces produits hors de portée des enfants.

LE DOSAGE

Dans un premier temps, voici le dosage des composants de votre e-liquide :

  • La base représente généralement 80 à 90% du mélange.
  • Les boosters de nicotine (voir calculateur ⇒ ici)
  • Les arômes varient entre 5 à 20% (soit entre 15 et 60 gouttes pour 10ml suivant l’intensité désirée).
  • Les additifs ne doivent pas dépasser 1% à 3% du mélange (soit 2 à 4 gouttes pour 10ml).

Bon à savoir : 1 ml d’arôme représente 30 gouttes.

Exemple : Pour fabriquer 100 ml de liquide avec un arôme dosé à 10%, il faudra mettre 10 ml d’arôme (ou 300 gouttes) et compléter avec 90 ml de base PG/VG.

C’EST PARTI !

1. Equipez-vous de lunettes de protection et de gants et disposez tout votre matériel sur un plan de travail propre.

2. A l’aide d’une seringue ou d’une pipette graduée, remplir un flacon vide avec la base PG/VG.

3. Ajouter un ou plusieurs boosters de nicotine, selon le dosage souhaité.

4. Ajouter quelque gouttes d’arôme (selon le dosage conseillé).

5. Facultatif : ajouter un ou plusieurs additifs.

6. Refermer le flacon. Secouer énergiquement 30 à 60 secondes puis laisser reposer quelques minutes. Répéter plusieurs fois l’opération.

7. Ranger le flacon à l’abri de la lumière et hors de portée des enfants.

8. Se laver de nouveau les mains. Nettoyer le matériel et le plan de travail.

9. Plus qu’à attendre la fin de la maturation.

Bonne dégustation ! 🙂

Questions sur le matériel

Si votre clearomiseur « glougloute », cela peut être un signe qu’il est temps de changer la résistance.

Si la résistance est neuve, c’est qu’il y a trop de e-liquide sur la résistance (résistance noyée).

Il suffit généralement de la dévisser et de bien l’essuyer avec un essuie-tout. Vous pouvez aussi passer un coup d’essuie-tout dans la cheminée centrale du clearomiseur et aussi sous la résistance (base du clearomiseur), si il y a du liquide à l’intérieur.

Vérifier également que la puissance de la batterie n’est pas trop basse par rapport à la résistance utilisée.

Par exemple une résistance avec un plage de puissance 40W -100W, devra être utilisée à 40W minimum. En dessous de cette puissance, le e-liquide ne sera pas vaporisé correctement et il finira soit par fuir par l’airflow, soit par remonter dans le bouche avec la force d’aspiration.

Nous vous conseillons de ne pas tirer trop fort et suffisament longtemps pour bien vaporiser le e-liquide.

Si après toutes ces vérifications le problème persiste, n’hésitez pas à vous rendre en boutique avec votre matériel.

Les résistances se changent en moyenne tous les 15 jours à 3 semaines (+/- selon l’utilisation).

Généralement on constate un goût détérioré (ou un goût de brûlé), des fuites ou des remontées de e-liquide en bouche.

Le rendu vapeur peut être moins bon par rapport à avant. Dans ce cas la, il faut changer la résistance.

Les résistances peuvent s’abîmer plus vite si :

le e-liquide contient plus de glycérine végétale (>60% VG)
la puissance de la batterie est trop élevée par rapport à la résistance installée
les bouffées sont trop rapprochées (il faut laisser le temps au liquide d’imbiber le coton)
le reservoir est vide ou quasi vide
la résistance n’a pas été correctement amorcée au démarrage.

Tout dépend de la proportion PG/VG de votre e-liquide, et du « style » de vape que vous désirez.

À savoir que généralement, plus la valeur de la résistance est basse, plus elle pourra monter en puissance.

Pour les débutants, nous vous conseillons d’utiliser des résistances ≥ à 1 Ohm.

  • Inhalation indirecte :

On appel inhalation indirecte, lorsque le tirage est le même que sur une cigarette classique, c’est à dire qu’on garde la vapeur en bouche avant de la faire passer dans les poumons. C’est un tirage sérré comme sur une cigarette traditionnelle.

  • Inhalation directe :

L’inhalation directe c’est lorsque l’on aspire directement la vapeur dans les poumons, sans la retenir dans la bouche (un peu comme si on tirait sur une paille). L’inhalation directe néccessite du matériel adapté et permet d’obtenir une production de vapeur plus importante.

Voyage à l'étranger

VOYAGE EN AVION

Il est tout à fait possible de prendre sa cigarette électronique en avion.

Attention cependant à bien la prendre avec vous en cabine (jamais en soute) !

Il est possible de prendre jusqu’à deux batteries (accus) supplémentaires qui devront obligatoirement être rangées dans une boite de protection (en bagage à main uniquement).

Pour toute question, n’hésitez pas à contacter directement la compagnie aérienne en question.

En ce qui concerne le e-liquide, les compagnies aériennes autorisent en soute jusqu’à 1 litre de liquide (attention vos gels douche/parfums, sont considérés comme du liquide, faites bien votre choix).

Les liquides doivent être identifiables, nous vous conseillons d’utiliser des contenants transparents.

Ils doivent être également rangés dans un sachet hermétique (ce que nous vous conseillons grandement, car avec la pression ils risqueraient de fuir). Il est possible de transporter son e-liquide en cabine, à condition que les fioles n’excèdent pas 100 ml.

Il est strictement interdit de vapoter en avion !

Nous vous conseillons de vider votre réservoir avant d’embarquer, car avec la pression subit durant le vol, le liquide risquerait de se vider complètement. Vous pouvez rencontrer le même problème si vous montez en altitude.

VAPOTER À L’ÉTRANGER

Renseignez-vous bien sur la législation en cours, du pays dans lequel vous vous rendez.

En effet les lois ne sont pas les mêmes partout. Certains pays comme le Brésil ou la Thaïlande interdisent purement et simplement la cigarette électronique, il faudra donc la laisser à la maison.

Si vous vous rendez dans un pays où la réglementation interdit la cigarette électronique, il faudra reussir à vous en passer, sinon vous vous exposez à de lourdes sanctions.

Renseignez-vous bien avant le départ !

Livraison et retrait

Vous pouvez retirer gratuitement vos commandes à la boutique de Chambéry.

Disponible sous 2 heures en moyenne.(Les commandes passées avant 10h00 seront disponibles pour 12h00.)

Nous vous accueillons du lundi au samedi de 9h00 à 19h00.

Plus d’informations sur nos boutiques :

(Retrait de commande indisponible au Touvet).

LIVRAISON PAR LA POSTE

Si vous avez passé commande avant 13h00, votre commande est expédiée dans la journée (avant 10h00 le samedi).

Les commandes sont livrées en moyenne sous 48 heures (titre indicatif de la poste). 

Les envois en Colissimo disposent d’un numéro permettant de suivre le colis.

Si vous n’avez pas reçu votre commande, nous vous invitons à patienter 24 à 48 heures supplémentaires.

Si après ce temps d’attente vous ne l’avez toujours pas reçue, veuillez nous contacter par mail ou par téléphone au 09 83 90 37 42.